Je ne dirai jamais que je suis « éveillé ». Je ne dirai jamais que je ne le suis pas.

Pourquoi ? Parce que je ne peux pas trouver une entité solide et indépendante ici qui pourrait un jour être l’un ou l’autre. Je ne trouve aucune histoire à mon sujet qui peut tenir ici dans cette immensité. Aucune histoire ne peut y prendre racine, aucune conclusion ne peut s’y établir.

Tout ce que je trouve ici, quand j’y jette un regard neuf sans préjugés, c’est un espace largement ouvert en lequel le paysage dynamique de la vie se joue -un espace vivant, inséparable de ce même paysage, un océan vaste et illimité indissociable de ses innombrables vagues, des pensées, des sensations, des sentiments quand ils surgissent et retombent.

Et ainsi dire que je suis illuminé, ou que je suis éveillé, ou ni l’un ni l’autre, est merveilleusement sans importance ici, dans l’immensité déjà éveillée qui n’appartient absolument à personne. »

Related Articles

LES DONS DE L’INCERTITUDE

Votre immuable présence, la présence de Dieu, la saveur familière de la vie elle-même, l’intime Certitude que vous avez toujours cherchée dans le « monde », toujours là, brillant de mille feux, pendant que tout change dans votre vie, comme il se doit. Le calme au beau milieu du chaos.

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires