Back to Cours

Les 12 lois de la pédagogie moderne

0% Complete
0/0 Steps

Notice: Undefined variable: post in /home/ummo/public_html/wp-content/plugins/sfwd-lms/themes/ld30/templates/modules/breadcrumbs.php on line 23
Les 12 lois de la pédagogie moderne Loi I
Leçon 1 of 2
En cours

Loi I

steinner 3 décembre 2022

La logique mathématique dit que si un clou n’entre pas dans le bois lorsqu’on frappe dessus avec un marteau, c’est qu’il faut probablement frapper plus fort.

La logique humaine dit que si une chose n’entre pas dans une personne, c’est qu’il faut probablement pousser moins fort.

La logique à problèmes.

Dans la vie, il n’y a pas une seule logique, mais plusieurs. Il y a la logique mathématique, la logique humaine, la logique spirituelle, etc.

En pédagogie nous devons faire la part entre toutes ces différentes logiques et nous concentrer sur une seule parmi elles: LA LOGIQUE HUMAINE.

La logique humaine est bien différente de la logique mathématique. C’est elle qui peut nous permettre de bien comprendre ce que nous vivons et ce que vivent les jeunes avec lesquels nous vivons.

La logique mathématique dit: 1 + 1 = 2.
Si nous additionnons une unité à une autre unité, nous en aurons deux.

La logique humaine dit: 1 + 1 = 1. Si nous additionnons une corde à une autre corde, en les attachant bout à bout, nous aurons une seule corde.

La logique mathématique dit: 2 – 1 = 1. Si nous enlevons une unité à un ensemble de deux unités, il ne nous en restera plus qu’une.

La logique humaine dit: 2 – 1 = 2. Si nous prenons une corde et, avec des ciseaux, nous en coupons un bout, il nous restera toujours deux extrémités après la corde.

Comme vous le voyez, tout cela est très logique. Autant la logique mathématique que la logique humaine. Mais il faut admettre que les deux sont bien différentes.

Si nous entreprenons une démarche pédagogique basée sur la logique mathématique, ce qui est le cas normalement, nous allons vers une série de problèmes, de légers à très compliqués, de solvables à insolvables.

Microsoft Word – DANIEL KEMP Les 12 lois de la pédagogie moderne .docx

Il y a toute une suite de méthodes faussement pédagogiques basées sur cette logique. Le drame de l’application de cette logique dans le domaine de l’éducation est que lorsqu’un problème apparaît, c’est avec cette logique que nous tentons de le résoudre.

La plupart du temps, nous ne trouverons pas de solutions convenables. Et, lorsque nous en trouvons, elles ne font que repousser à plus tard le problème, sans l’avoir véritablement solutionné.

Plus nous nous enfonçons dans le solutionnement de problèmes d’éducation en suivant une logique mathématique, plus nous pouvons les empirer. Nous finissons souvent par avoir besoin d’aide extérieur, psychologue, psychopédagogue, travailleur social, etc.

Mais nous faisons toujours fausse route. Il faut changer de logique.

La logique humaine est faite pour régler la vie et les échanges entre les humains. Elle est la seule vraiment applicable en pédagogie. Une façon de penser, basée sur cette logique, est tout à fait différente.

La logique mathématique dit que si un clou n’entre pas dans le bois lorsqu’on frappe dessus avec un marteau, c’est qu’il faut probablement frapper plus fort.

La logique humaine dit que si une chose n’entre pas dans une personne, c’est qu’il faut probablement pousser moins fort.

Bien que dans certains cas, il semble que la logique mathématique ait un effet, dans la majorité des cas, plus nous poussons pour faire comprendre une chose à quelqu’un, moins il comprend. La logique humaine, celle qui sous-tend réellement la pédagogie, nous conseille, au lieu d’insister, de passer par un autre chemin. Une pierre sur la surface de l’eau.

Dans les années 1940, un physicien, spécialisé en physique nucléaire, cherchait désespérément la façon de faire éclater le noyau des atomes. Il savait, tout comme les autres savants, que les particules projetées sur un noyau étaient toujours déviées et rebondissaient sans faire éclater le noyau. Une puissante force au coeur du noyau était leur principale barrière.

Un jour, se promenant le long d’un lac, il remarqua un jeune garçon qui lançait des pierres dans l’eau. Il vit qu’à chaque lancée, les pierres rebondissaient quelques fois à la surface du lac, puis s’enfonçaient, en bout de course.

Notre savant venait de faire une grande découverte, tant pour la science nucléaire que pour l’éducation. Il avait découvert que si les particules lancées contre les noyaux des atomes rebondissaient, c’était qu’elles allaient trop vite. Comme les pierres lancées sur la surface de l’eau: plus elles vont vite, plus elles rebondissent. Ce n’est que quand elles ont perdu leur vitesse qu’elles s’enfoncent dans l’eau.

La logique à solutions.

Les savants se servent maintenant de l’eau lourde dans les réacteurs nucléaires pour ralentir les particules.

Microsoft Word – DANIEL KEMP Les 12 lois de la pédagogie moderne .docx

En éducation, cette découverte s’applique aussi. Plus nous voulons aller vite dans l’éducation ou dans l’instruction d’un jeune, plus cela peut être pénible.

La pédagogie est comme l’eau lourde des savants. C’est elle qui doit déterminer la vitesse avec laquelle nous devons procéder pour communiquer avec un enfant.

La logique mathématique doit se limiter à ce qui n’est pas humain. La logique humaine ne doit pas s’immiscer dans le monde de la logique mathématique.

Nous devons toujours conserver à l’esprit cette loi essentielle de l’éducation.

Prenons encore un exemple: C’est au tour de votre fille, âgée de douze ans, de laver la vaisselle ce soir. Elle arrive de l’école et vous dit qu’elle est extrêmement fatiguée.

Elle vous demande si elle peut remettre sa corvée au lendemain.

Vous aviez pourtant pris une entente ferme avec elle en ce qui concerne la répartition des tâches domestiques.

La première question: Acceptez-vous ou non?

La logique mathématique suppose que la réponse est NON. En effet, selon cette logique, une entente est une entente, comme deux plus deux font quatre. La jeune fille doit faire son travail, maintenant, même si elle est très fatiguée.

La logique humaine, vous vous en doutez, suppose que la réponse est OUI. En effet, selon cette logique, l’humain passe TOUJOURS avant un règlement, une loi ou une entente.

Les apparentes contradictions

Mais attention, tout n’est pas fini. Une heure plus tard, dans la soirée, votre fille semble retrouver son entrain. Elle ne semble plus du tout fatiguée. Au contraire, elle semble avoir retrouvé toute son énergie. Vous a-t-elle menti au sujet de sa fatigue?

En logique mathématique, nous répondrons OUI.

Mais en logique humaine, nous aurons tendance à répondre NON. En effet, selon cette logique, il est concevable que la jeune fille, après avoir reçu l’autorisation de son parent de laisser la vaisselle pour ce soir, retrouve son entrain sous l’effet du bonheur d’avoir été dégagée de sa corvée.

La logique humaine appliquée à cette adolescente, nous permettra de comprendre son comportement. Elle nous permettra aussi de prévoir l’avenir, le lendemain. Il y a de grandes chances pour que la jeune fille n’ait pas le goût de faire son travail avant d’aller à l’école.

Probablement qu’elle fera tout pour s’en sauver.

Si nous pensons en logique mathématique et que nous acceptons le deuxième raisonnement, celui de la logique humaine, nous aurons de la difficulté à régir la suite.

Microsoft Word – DANIEL KEMP Les 12 lois de la pédagogie moderne .docx

En effet, si, le lendemain, votre fille n’a absolument pas le temps de laver la vaisselle parce qu’elle ne doit pas arriver en retard à l’école, vous la laisserez partir en critiquant votre décision de la veille.

Mais, selon la logique humaine, les choses ne se passeront pas tout à fait comme ça. La logique du respect.
L’une des autres lois de l’éducation est:
JE DOIS ME RESPECTER, AVANT DE RESPECTER LES AUTRES.

Appliquée en logique humaine, cette loi changera notre façon de faire avec la jeune fille, le lendemain. Elle se lève, déjeune et s’apprête à partir car elle a juste le temps d’arriver à l’école. Mais pourtant, peut-être pour la première fois de votre vie, cela ne vous dérangera pas si elle arrive en retard.

Vous êtes prêt à lui faire un billet pour son professeur, mais elle va laver la vaisselle…

La logique mathématique peut nous faire penser que nous aurions mieux fait de lui faire faire son travail la veille. Mais c’est une erreur. En logique humaine, la vaisselle sera faite, bon gré, mal gré, mais le climat de bonheur sera plus présent que de l’autre façon.

Tout au long de notre vie, toutes nos relations avec les autres devront être sous-tendues par la logique humaine.