Leçon 1, Chapitre 8

Douleur

steinner 19 août 2022
Leçon Progress
0% Complete
La grande liberté se trouve dans la confrontation avec la noirceur et dans la réalisation que cette noirceur est inséparable de la lumière. Elle se trouve aussi dans la prise de conscience que ce que nous recherchions depuis toujours se trouvait aussi caché au cœur même des pires peurs que nous pouvions porter. *

S’il y a une voie vers l’amélioration, elle se trouve dans un regard direct sur le pire, et dans l’acceptation profonde à cet endroit même.Thomas Hardy

Lorsque vous comprenez comment la souffrance se manifeste en vous, vous comprenez immédiatement comment elle se manifeste en tout être humain. Nous focalisons trop souvent notre attention sur nos différences individuelles au point de ne plus voir que, de manière fondamentale, nous sommes identiques. Nous souffrons tous, et nous cherchons tous une issue à la souffrance comme l’a enseigné Bouddha. Lorsque vous voyez et comprenez les mécanismes de la souffrance en vous-même, vous vivez du même coup une compassion profonde pour la souffrance des autres, dans le sens véritable du mot compassion (« compassio », littéralement, si l’on revient à l’étymologie : « Je souffre avec »). Lorsque je vois la douleur comme m’appartenant, je suis perdu dans ma bulle personnelle de souffrance et je me sens déconnecté de la vie, fermé et seul dans ma misère. Mais au-delà de mon histoire personnelle de souffrance, je découvre que la douleur n’est pas véritablement ma douleur. C’est la douleur du monde. C’est la douleur de l’humanité. Lorsque je perds mon père, le chagrin que j’expérimente n’est pas mon chagrin, mais le chagrin expérimenté par tous les fils. Je suis en deuil avec tous les fils qui ont un jour perdu un père. Lorsque mon partenaire me quitte, je deviens identique à toutes les personnes qui un jour ont été séparées d’une personne aimée. Dans les méandres les plus intimes de l’expérience de l’instant, je découvre que je suis l’univers que j’essaie tant de sauver ; je découvre que je suis la compassion que j’essaie tant d’amener et de manifester dans le monde. Je découvre que je suis les autres avec lesquels j’ai tellement soif de me lier. Dans les profondeurs de ce que nous vivons de personnel, au beau milieu des expériences intimes les plus intensément douloureuses, je découvre la vérité impersonnelle de l’existence, et à cet endroit je découvre que je suis libre. Beaucoup d’enseignements spirituels parlent d’échapper à la dimension personnelle et d’atteindre plus ou moins dans le futur un état impersonnel, mais, comme nous le verrons dans ce livre, le personnel et l’impersonnel sont intimement unis et ne peuvent être séparés de cette manière. Ce genre de division est à la racine de toute la souffrance et des conflits. À un certain niveau, ce livre n’est pas nécessaire.
  • Vous êtes déjà un et complet tel que vous êtes.
  • Vous êtes la vie même et vous l’avez toujours été.
C’est comme ça – ici et maintenant ! Cet instant est tout ce qui est, et il est complet en lui-même, par lui-même. Il n’y a rien d’autre à faire. Bravo ! Vous pouvez poser ce livre et prendre un bon thé avec un sandwich.