Notice: Undefined variable: post in /home/ummo/public_html/wp-content/plugins/sfwd-lms/themes/ld30/templates/modules/breadcrumbs.php on line 23
Acceptation profonde Unité de la Vie Expérimentation
Leçon 1, Chapitre 2

Expérimentation

steinner 3 décembre 2022
Leçon Progress
0% Complete
Toutes ces recherches attestées par une communauté critique se sont effondrées face à l’immensité incompréhensible de l’expérience du moment présent. Mon amie, la scientifique, la penseuse rationnelle, la sceptique était devenue temporairement une mystique non-duelle, et elle ne le savait même pas. L’espace d’un instant, elle avait expérimenté l’unité de la vie, le mystère ineffable omniprésent dans toute la création.

L’espace d’un instant, elle est tombée amoureuse de l’existence, la séparation entre elle et la vie s’est dissoute, révélant un amour qui n’a pas de nom.
J’ai rencontré au fil des années un nombre important de personnes qui sont se sont mises à être intéressées par la spiritualité en raison d’expériences étranges, inexplicables, incompréhensibles ou de prises de conscience, souvent vécues de manière inattendue et difficile à formuler et à mettre en mot, et encore plus difficile à communiquer aux amis et à la famille.
Des artistes témoignent de la dissolution de l’identité lorsqu’ils sont absorbés dans la peinture par exemple.

Des musiciens racontent comment lorsqu’ils sont absorbés dans la musique, ils ne sont que musique, deviennent la musique, dissolvent dans la musique l’impression d’être une entité séparée en étant absorbés par la vie elle-même. Ils ne jouent pas de la musique, ils sont la musique qui se joue elle-même. Des athlètes parlent d’être dans la zone » ou dans un état de « flow », un état dans lequel des actions, par exemple courir, pédaler ou sauter se produisent sans effort, avec un corps qui fonctionne de manière parfaite, et ce en même temps que ces athlètes expérimentent ce corps comme n’étant pas le leur d’une certaine manière. Les acteurs, quant à eux, parlent de disparaître dans leur personnage, de se perdre dans un rôle, et du fait que lorsqu’ils jouent vraiment il n’y a personne en train de jouer. Lorsqu’on les félicite plus tard sur leur performance et qu’on leur demande comment ils ont fait, ils doivent admettre qu’ils ne le savent vraiment pas. Ou bien, vous traversez un parc et, soudain, il n’y a personne en train de marcher, il y a seulement la sensation du vent sur la peau, le bruissement des feuilles, le rire des enfants, l’aboiement des chiens. Vous disparaissez et devenez tout, ou bien tout disparaît et vous devenez rien. Les mots sont tout simplement impuissants à décrire cela. Parfois, le scénario est moins grandiose. Vous êtes simplement en train de laver la vaisselle, et soudain les bulles de savon qui scintillent deviennent la chose la plus fascinante de l’univers et, véritablement, ces bulles de savon deviennent l’univers à cet instant précis. Instant durant lequel vos problèmes, vos peurs, vos anxiétés, votre recherche désespérée d’une meilleure vie, de célébrité, d’amour, d’illumination, sont dissous. Tout est parfait à nouveau, cosmiquement parfait. Même si votre situation de vie n’a pas changé il y a toujours les factures à payer, les enfants à nourrir, le travail à faire, la douleur à ressentir, votre relation à cette vie s’est soudainement transformée. En un instant, vous n’êtes plus un individu séparé qui se bat pour trouver une plénitude. Il n’y a que plénitude. Vous êtes à nouveau dans la matrice de la vie, une matrice que vous n’avez jamais quittée. Et pourtant, la vie ordinaire est toujours présente, et vous continuez à fonctionner dans le monde sans effort.